Zebraranol a été voir : Travel in Time

ilétaittemps_zebraranol

ilétaittemps_zebraranol

Il était temps 

Jeudi zebraranol dernier, j’ai profité d’un petit creux dans la semaine pour me faire une soirée ciné zebraranolesque avec mon acolyte pour les films de filles. Cela faisait un moment que j’attendais la sortie du film de Richard Curtis : Il était temps. Déjà, parce qu’il s’agit d’une comédie romantique (je ne suis pas une gonzesse pour rien) mais surtout,  pour la sublime Rachel McAdams dont je suis fan. Oui je fais partie de ce public qui apprécie presque tous les films où figure un comédien en particulier. En l’occurrence une comédienne ici et pas n’importe laquelle. Vous l’avez peut être vue dans les films N’oublie Jamais ou encore Je te promets, encore tous deux des comédies romantiques dans lesquelles elle incarne à merveille ses rôles. Vous l’avez compris, je suis charmée par son naturel et sa fraîcheur.

Revenons à nos moutons, pourquoi ce film ? J’avoue avoir été légèrement réticente quant à la durée de celui-ci. A priori, environ 2h, ça peut paraître un peu long quand il s’agit d’un film d’amour mais une fois installée dans le noir, confortablement dans le fauteuil du ciné, je n’ai pas vu le temps passé. Dès le début du film, on est plongé dans une ambiance particulièrement drôle. On rencontre ce personnage Tim, incarné par Domhnall Gleeson,  légèrement timide, un peu mal à l’aise et singulièrement maladroit auquel on s’attache directement. Le principe phare du film : la capacité du personnage principal à pouvoir voyager dans le temps.

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir avoir une seconde chance ? Ne serait-ce qu’une fois ? 😉 Pouvoir changer le cours des choses, corriger quand quelque chose s’est mal passé. On aimerait tous avoir cette occasion de revenir en arrière. Par conséquent, c’est aussi cet élément qui m’a convaincu d’aller voir ce film.

Avant de vous en dire un peu plus, zebraranol vous montre la bande annonce pour vous plonger dans l’ambiance de cette comédie romantique : Cliquez-ici

Je trouve que ce film délivre une bonne morale. Tim ne peut changer l’Histoire, il peut seulement modifier quelques éléments de sa propre vie. Sa première quête ? Trouver une copine, non pas juste comme ça, ici on parle d’amour, du vrai, qu’il rencontrera avec Mary (Rachel McAdams). On s’aperçoit rapidement que Tim n’est pas du genre à avoir eu énormément de petites amies. Très vite, le comique s’installe au fil des ruses utilisées par Tim pour se sortir de situations farfelues. Ces fameux moments où il dit « je reviens » ou  « excusez-moi » pour pouvoir retourner rapidement dans le passé et modifier, à sa guise (il faut le dire) plusieurs désastres. On a tous un ami qui en souhaitant bien faire,comme Tim, se retrouve toujours dans des situations improbables par ses incalculables maladresses. Il est drôle de voir à quel point Tim va passer son temps à tenter d’atteindre les conditions idéales dans les situations importantes de sa vie.

tim-tente-de-remonter-dans-le-temps

Mais si ce film est pour moi un véritable coup de cœur c’est parce qu’il aborde bien plus que cela. Il reprend un thème assez récurrent : profiter du temps présent, au lieu de passer notre quotidien à penser à ce qu’on n’a pas osé faire. Il faut agir maintenant pour changer notre futur. On oublie de se focaliser sur les gens et et on se focalise sur les choses.

Il suffit de lever la tête, prêter attention aux personnes qui nous sont chères. C’est cette leçon que tente de transmettre le film de Richard Curtis. Avec tous les événements qui construisent notre vie, on ne peut certes pas échapper aux coups durs de la vie, mais on peut apprécier ce que le quotidien offre de bonheur et qu’on ne voit pas forcément. Les liens avec la famille transcendent ici la simple histoire d’amour. On n’est pas seulement avec Tim & Mary. C’est aussi l’histoire d’amour que l’on porte à notre famille. Il y aura toujours des difficultés et des chagrins, mais ils forgent ce que nous sommes aujourd’hui. Il faut en sortir plus grand.

Il était temps se résume par : memento mori (Oui je sors mon petit latin) Homme, Souviens-toi que tu finiras par mourir.

 

love_zebraranol

C’était un pur délice que je vous conseille vivement de savourer que ce soit seul ou avec vos proches. 

 Si vous voulez en voir un peu plus, voici la bande annonce française avec plus de détails : Là 

zebraranol_laura

Une léchouille zebraranol rien que pour vous ❤ 

 

Publicités

4 réflexions sur “Zebraranol a été voir : Travel in Time

  1. J’avais vu la bande annonce, j’adore aller au cinéma, et en fait tout le monde fait des éloges au sujet de ce film, mais j’ai pas beaucoup accroché à la BA. J’hésite encore à allé le voir.

  2. Pingback: ~ The Holiday | Zebraranol-ia (Yee Ha ! )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :