Zebraranol Marty et les pièges de la langue française… #2

Hello les Zebraranol, bientôt le weekend ! Tenez bon ! 🙂

Aujourd’hui, la famille Zebraranol vous propose un nouveau top five pour vous éviter quelques fautes zebraranolesques. Vous êtes prêts ? Soyez à l’écoute, C’est parti !

marty-écoute-conseil-zebraranol

1/ Je vais commencer par quelque chose de simple et qui me rappelle mes cours de prépa.  Mon prof nous disait toujours, on ne dit pas  » basé sur  » mais  » fondé sur« . Et oui,  » basé sur  »  est emprunté à nos voisins anglais puisqu’il est calqué sur   » based on« . On le trouve bien évidemment un peu partout mais  n’est pas correct en français.

2/ Attardons-nous sur la lettre R.  un seul R, deux R ? Nourrir en prend deux, mourir n’en prend qu’un. Une astuce toute simple : on mange plusieurs fois, on ne meurt qu’une fois. Voilà qui est clair !

3/  » Soyez parmi nous ! « . Cette préposition ne prend jamais de S! Dans le même genre  « on fait partie d’un groupe  » ≠  mais quand il s’agit de  » prendre parti pour quelque chose ou quelqu’un » on ne met pas de E.

4/ Maintenant, une phrase qui est très souvent mal écrite, peut être à cause du développement des technologies actuelles… mais qui n’a strictement rien à voir avec l’i-tech et co. Il s’agit de  » rendre la pareille » et non  » rendre l’appareil « . Dans ce cas, on ne rend pas un objet, il s’agit de rendre une faveur ou bien même une vengeance à une personne qui nous a fait la même chose auparavant . En résumé, il y a une notion d’acte dans cette expression.

5/ Le meilleur pour la fin ! Tadammmmmmmmmm  » y’en a qui croivent que » Euhhhhhh non. Stop. Bon on l’a tous déjà fait au moins une fois avant de se prendre une jolie réfléxion, mais le verbe croiver n’existe pas. Le verbe « croire » en revanche oui 😀 ! Vous pouvez donc utiliser  sans modération  » y’en a qui croient que … » mais c’est tout.

Voilà, vous savez tout grâce à zebraranol ! 🙂

A très bientôt les zébrons

zebraranol-laura

Publicités

3 réflexions sur “Zebraranol Marty et les pièges de la langue française… #2

  1. Je ne savais même pas pour le « basé sur » ! Sauf que moi j’vais mettre mon grain de sel, héhé, mes profs de linguistique, traduction, et lexicologie nous disent qu’on ne peut pas lutter contre l’emprunt linguistique et qu’il ne sert à rien d’avoir une approche trop normative, dès qu’un emploi entre dans les usages, il est là, on ne peut pas l’ignorer ni le repousser 😉 mais c’est tout de même bon à savoir!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :